CAMPAGNE DE SENSIBILISATION

du 5 au 21 octobre 2020

CONCEPT

Connexion TCC.QC a toujours voulu que le TCC soit connu de la population. Il y a plusieurs raisons à cela :

  • la prévention
  • la reconnaissance des victimes
  • la reconnaissance du rôle des proches

Une action forte s’imposait pour que madame et monsieur tout le monde entendent parler du traumatisme craniocérébral.
C’est en 2020 qu’elle a enfin pu être réalisée, grâce au Fond d’aide financière du fonds de la sécurité routière (Ministères des transports) !
Nous allons profiter de l’automne, période pendant laquelle a lieu la Semaine québécoise du TCC, pour donner plus de voix. À partir du 5 octobre, on parlera donc du TCC dans toute la province et la Semaine viendra clore le mouvement avec les activités des associations régionales et le Défi Coup d’Chapeau.

THÉMATIQUE

L’éclairage pour aborder le TCC est la même que celle de la Semaine québécoise du TCC 2020 : le choc. Cette thématique large permet de traiter la phase de l’accident qui mène au TCC mais aussi la phase qui suit, c’est-à-dire celle où la personne touchée prend conscience que sa vie ne sera plus jamais la même. C’est une réelle rupture entre la vie d’avant et la vie d’après qui est vécue aussi bien pour la victime que pour les proches.

Le choc c’est aussi quelque chose de violent, de soudain. Des caractéristiques propres au TCC qui s’immisce dans des vies, au hasard, mais en les changeant durablement. Tout un paradoxe qui peut être résumé dans la formule : « Le TCC, un choc qui dure. »

NICOLA CICCONE, AMABASSADEUR DE NOTRE DOUBLE-ÉVÉNEMENT

C’est avec plaisir que nous pouvons compter sur Nicola Ciccone pour nous aider à toucher la population !
Il a accepté de prêter sa voix aux personnes touchées par le traumatisme craniocérébral dans le cadre de la campagne de sensibilisation provinciale dont la Semaine fait partie.

 « Je me suis heureusement remis de mon grave accident mais je réalise toute la chance que j’ai eu de m’en sortir et de n’avoir aujourd’hui que quelques séquelles légères avec lesquelles j’ai dû apprendre à vivre. C’est pourquoi, j’ai tout de suite accepté de prêter ma voix à tous ceux et celles qu’on ne voit pas et surtout qu’on n’entend pas. », a déclaré Nicola Ciccone. « Durant le mois d’octobre, j’invite donc la population à en parler, à partager leurs histoires afin de nous aider à susciter des discussions et surtout à sensibiliser les gens à leur réalité afin d’éviter des jugements trop hâtifs et à leur faire réaliser que personne n’est à l’abri d’un TCC. Il ne faut surtout pas hésiter à consulter des professionnels de la santé et les associations régionales peuvent évidemment aider et accompagner les victimes et leurs familles ».

VISIBILITÉ

La population québécoise entendra parler du TCC en prenant sa voiture, en marchant dans la rue, en prenant les transports en communs, en consultant son journal, en regardant la télévision ou en naviguant sur internet.

Si vous voulez faire exprès de nous voir, voici quelques tuyaux :

  • à partir du 5 octobre, partout au Québec : panneaux abribus, métro de Montréal dans les wagons de la ligne orange (détails ici).
  • du 7 au 21 octobre sur TVA tous les matins à l’émission Salut Bonjour.
  • du 5 au 21 octobre à la radio (détails ici).
  • du 12 au 21 octobre sur Tout.tv en pré-roll et sur le site de Radio Canada.
  • dans le Journal de Montréal, Journal de Québec et Le Devoir le 17 octobre.
  • dans la lettre d’appui signée par une cinquantaine de personnes (experts, personnalités, associations, organismes partenaires) et diffusée dans plusieurs journaux.

Et bien sûr, en tout temps sur notre page Facebook !

SUPPORTS VISUELS

Le visuel par : Emmache

Nicola Ciccone nous parle de la cause.

La 1ère capsule de sensibilisation !
Plus d’infos ici.

La 2ème capsule de sensibilisation !
Plus d’infos ici.

Une animation dans le métro de Montréal !
Visuel : Emmache et Animation : Camille Drouin